LA CITROUILLE DANS TOUS SES ETATS

Que faire avec un morceau de citrouille? On pense tout de suite à la traditionnelle soupe à la citrouille, ce délice de l’automne, mais on s’aventure rarement plus loin. Voici donc une alternative très convaincante : la tarte à la citrouille, au curry et graines de lin.  Une recette que j’ai improvisée et qui s’est avérée excellente et très simple à réaliser.

Tarte à la citrouille, au curry et graines de lin

Ingrédients : 1 pâte brisée – 1 beau morceau de citrouille – 2 gros oignons – 2 œufs – 1 petite brique de crème de soja (ou de crème fraîche liquide, si vous préférez rester dans le traditionnel) – du curry (en pâte ou en poudre) – sel – poivre – graines de lin (ou de tournesol, ou pignons, … ) – de l’huile ou du beurre ou (le must) de la graisse de canard.

1 – Préchauffez le four à 180°C. Pelez la citrouille et coupez la en tout petits dés. Idem pour les oignons. Faites tout revenir dans une poêle, après avoir préalablement mis de la matière grasse (j’avais par chance de la graisse de canard dans le frigo!). Laissez dorer.

2 – Ajoutez un fond d’eau pour que les légumes soient plus moelleux. Une fois que tout est bien cuit et que l’eau s’est évaporée, ajoutez le curry (pour le curry en pâte, diluez-le au préalable dans un peu d’eau chaude).

3 – Dans un saladier, battez 2 œufs puis ajoutez la brique de crème de soja liquide. Salez et poivrez à votre convenance.

4 – Dans un moule à tarte, disposez la pâte brisée. Ajoutez-y les légumes, puis la préparation. Saupoudrez généreusement de graines de lin, puis aplanissez le tout avec le dos d’une cuillère.

5 – Enfournez une trentaine de minutes. Adaptez la cuisson selon la puissance du four. Servez tiède. J’ai ajouté quelques lamelles de fromage parce que je suis gourmande!

Tarte citrouille

 

SOUPE A LA CITROUILLE

Ingrédients : 1 morceau de citrouille – 1 très grosse pomme de terre (ou 2 moyennes) – 1 gros oignon – sel – poivre – graines de tournesol et noix (facultatif)

1 – Faire chauffer de l’eau dans un faitout. Peler citrouille / pomme de terre / oignon et les couper grossièrement. Mettre le tout dans le faitout. Faire cuire à couvert.

2 – Égoutter. Mixer. Assaisonner… et servir bien chaud. Vous pouvez ajouter quelques noix et graines de tournesol au moment de servir, pour que vos convives (ou vous même) soyez comblés gustativement ET visuellement! Faites griller du pain et servez-le en croutons pour accompagner la soupe.

Soupe à la citrouille

 

OU FAIRE SES EMPLETTES DE NOËL?

Toulouse regorge de ruelles mignonnes qui abritent de petites boutiques où il fait bon s’arrêter. Ça tombe bien, puisqu’il va falloir commencer à penser aux cadeaux de Noël que l’on va offrir. La tâche est souvent lourde, « parce qu’on ne sait jamais quoi acheter ». Finalement, on attend toujours trop longtemps, en se disant qu’on a le temps… jusqu’au jour fatidique (veille de Noël) où nous n’avons plus le choix : y aller coûte que coûte (mais on n’a toujours pas d’idée). Et face au consumérisme que représente cette période de fêtes, ne retenons qu’une chose : achetons peu, mais achetons bien. L’important est de faire plaisir à nos proches avec des cadeaux qui leur ressemble. Il ne s’agit pas d’acheter pour acheter.

Voici donc mon itinéraire « shopping de Noël au cœur de Toulouse ».

  •  Pour les enfants (mais aussi pour les mamans ou les filles qui, comme moi, n’ont pas tout à fait fini de grandir) : LE PETIT SOUK est une boutique canonissime, avec des kitcheries partout, jusqu’au plafond.  Accessoires de décoration et de cuisine, habits pour enfants, attrapes rêves, jouets, gadgets, luminaires, tapis, guirlandes, coussins, papeterie… Le tout présenté sur des meubles récup’ colorés et patinés. On ressort avec des paillettes dans les yeux (et les mains pleines)!  11 rue Baronie – 31000 Toulouse
  • Restons dans la déco, avec deux autres adresses : La première est la boutique BENSIMON – Home autour du Monde, vers Esquirol. Dans une ambiance ethnique colorée, ce lieu chaleureux mêle les univers de la mode et de la décoration. 8 bis, rue de la Trinité. La deuxième adresse est plus classique, mais il faut tout de même aller faire un tour chez HABITAT, car on y trouve souvent « le petit objet qui nous manquait ». En plus, la verrière de la boutique est sublime.  31 rue de Metz – 31000 Toulouse.
  • Parlons peu, parlons bien : à Toulouse, on sait ce que « bien manger » veut dire. Pour offrir des mets raffinés aux gourmands que nous sommes, il faut aller dans épiceries fines cachées ici et là. Je pense notamment au combo Paradis Gourmand – Paradis Gourmet, qui ravira les papilles des plus exigeants. Je vous défie de ressortir sans avoir rien acheté. Le Paradis Gourmand est un chalet (si si) qui abrite toutes sortes de confiseries à l’ancienne : bonbons, petits gâteaux pour l’heure du thé, chocolats artisanaux, pâtes de fruits, spécialités à la violette, etc. Au Paradis Gourmet, nous nous retrouvons face à des étagères bondées de bocaux, conserves, huiles, liqueurs, sels aromatisés, et autres victuailles. Les deux boutiques sont très proches : 45 rue des Tourneurs et 15 place des Puits Clos.
  • Côté bijoux, Mademoiselle Nuage expose ses collections fines dans sa petite boutique au 11 rue Peyrolières. Ne vous fiez pas au site internet, la boutique est terriblement plus jolie et représentative du travail de la créatrice. Entrez également dans la roulotte de La Plage des Pommes : derrière la vitrine colorée se cache une petite pièce atypique qui abrite mille breloques fabriquées sur place, dans le petit atelier d’Ana, l’adorable créatrice. Les bijoux remplissent l’espace, mais d’autres curiosités attirent nos yeux qui ne savent plus où se poser (sacs, trousses, luminaires, objets, cartes postales…).  67 rue Pargaminières 31000 Toulouse.
  • Tous les Toulousains la connaissent, c’est LA papeterie locale où il faut aller pour trouver le petit cadeau à la fois simple et original : LA MUCCA. Carnets, posters, magnets, cartes, albums photos, mobiles, objets divers… ce lieu est adoré de tous ceux qui en ont poussé la porte. Et les traditionnels papillons, découpés d’une main de maître puis collés sur le papier-cadeaux, ont autant de valeur que le cadeau en lui même. Double raison d’aller y faire ses emplettes, donc.
  • Si malgré toutes ces adresses, il vous manque encore des cadeaux à faire, je ne saurais que vous conseiller d’aller faire un tour dans la fameuse, merveilleuse, gigantesque librairie toulousaine OMBRES BLANCHES. Après vous être perdu dans ses rayons, après avoir passé 3 heures à en découvrir tous les recoins, après avoir feuilleté chaque livre sur les présentoirs, regardé toutes les cartes, tous les calendriers, vous y aurez forcement trouvé ce qu’il vous manque. En prime, on vous fera un emballage cadeau rigolo et vous ressortirez avec quelques trésors pour vous, tant qu’à y être.  50 rue Gambetta 31000 Toulouse.

Il y a plein d’autres boutiques mignonnes à Toulouse. Découvrez-les par vous même en allant fouler les pavés des ruelles étroites du centre ville!

556911_10151266451736839_1078025452_n

 

Créer des espaces de rangement chez soi

Nous sommes nombreux à vivre dans de petits espaces et à se sentir vite envahit par nos propres affaires. Dans ce dossier « Rangements », vous retrouverez des idées qui, je l’espère, pourront améliorer votre quotidien. Il est si important de se sentir bien chez soi! Et l’optimisation de l’espace n’est pas une chose aisée. Voici quelques astuces que j’ai appliquées chez moi, et quelques idées inspirantes piochées au fil de mes recherches sur le net. Il y aura probablement une 2ème partie à ce dossier, tant les solutions de rangement sont nombreuses!

 * * * * * * * * *

Étape n°1 : Savoir ce que l’on veut. Préfère t-on vivre dans un espace hyper épuré où tout est bien rangé et caché? Ou au contraire laisser trainer nos affaires et exposer toutes sortes d’objets qui nous rappellent de bons souvenir? N’y a-t-il pas un juste milieu entre les deux? L’étape n°1 consiste donc, inévitablement, à faire du tri. Mettre de côté tout ce dont on ne se sert pas, cela pourra faire l’objet d’un vide grenier qui ravira certaines personnes qui trouveront une utilité à tous les objets qui ne vous servent pas (ou plus). Et vous gagnerez même un peu d’argent.

 * * * * * * * * *

Étape n°2 : Trouver des astuces de rangements. Voici celles que j’ai appliquées chez moi :

  • Utiliser tout l’espace libre sur ou sous les meubles : sous le lit, sous les meubles, au dessus des armoires… de vieilles valises ou de jolies boites en carton existent pour vous faciliter la tâche. Ainsi, vos chaussures, vêtements d’été ou d’hiver, outils de bricolages, papiers cadeaux, livres ou revues, bref, tout ce dont vous n’avez pas l’utilité au quotidien pourra être stocké sans prendre la poussière. Voici ce que je stocke sous mon lit (je pourrais même en mettre plus) :
  • Aménager les placards déjà existants : qu’ils soient grands ou petits, il y a toujours des solutions pour faire rentrer toujours plus d’affaires dans nos placards! Mes deux astuces ultra pratiques : dans les grands placards, casez où vous pouvez des étagères, mini-bibliothèques peu profondes ou range-CDs comme Ikea sait si bien les faire, et faites-en votre garde manger, votre rangement chaussures, écharpes, ceintures, bidons de lessive, stock de litière pour le chat, produits d’entretien, etc. Le tout est que cela ne gêne pas pour l’utilisation du reste du placard (suis-je claire??); dans les petits placards, abusez des tiroirs qui s’ajoutent sur les étagères (la encore, l’explication est peu compréhensible mais les photos sont légendées pour que tout soit parfaitement limpide), et compartimentez en utilisant toutes sortes de boites ouvertes, qui seront très pratiques quand vous voudrez attraper tel ou tel produit/objet.
  • Poser des étagères : Il y a forcement un endroit disponible pour accueillir des étagères. Au dessus des toilettes, au dessus d’une porte, sur les murs du salon, dans une alcôve au mur… Et si vous voulez les cacher, un petit rideau assorti au style de votre pièce fera son job à merveille.

 * * * * * * * * *

Étape n°3 : S’inspirer. Internet regorge de bonnes idées (les photos sont légendées) :

 

Rosaces aux pommes

Je la voyais circuler sur le net depuis un moment, cette recette de rosace aux pommes. Alors j’ai fini par la tester. Résultat : Un dessert chic, facile, bon et de saison! Que demander de plus?

Rosace aux pommes

La recette, je l’ai prise ici. Mais il y a des étapes qui mériteraient d’être modifiées, pour plus de simplicité. Voici donc ma version légèrement modifiée :

Ingrédients pour 5 ou 6 rosaces : 2 pommes rouges non traitées + 1 pâte feuilletée (rectangle si possible, sinon tant pis, on se débrouillera!) + 1/2 citron + de la confiture (j’ai choisi rhubarbe, car avec les pommes c’est booooon)

Étape 1 : Laver les pommes et bien les sécher. Enlever le trognon avec l’ustensile adapté dont j’ignore le nom. Couper la pomme en deux dans le sens de la hauteur. Tailler la pomme en tranches assez fines.

Étape 2 : Mettre les lamelles dans un saladier. Ajouter de l’eau (env. 1/3 du saladier). Ajouter le jus d’1/2citron. Faire cuire 3 minutes au micro ondes. Puis, laisser refroidir (très très important). Préchauffer le four à 180°C.

Étape 3 : Découper la pâte feuilleté en bandelettes assez larges (mais pas plus large que la longueur de votre index). Je n’avais qu’une pâte ronde, c’est moins facile mais ça marche quand même.

Étape 4 : Étaler une fine couche de confiture sur chaque bandelette de pâte. Disposer les pommes sur la moitié supérieure de la pâte et rabattez l’autre moitié de pâte, comme montré sur l’image de la recette originale :

PliageAttention : Si les pommes sont encore chaudes ou tièdes, cela va ramollir la pâte et l’étape 5 sera impossible à réaliser.

Étape 5 : Rouler dans la longueur et placer la rosace dans un moule à muffin. Faire cuire env. 20 min au four (190°C). Ajuster le temps de cuisson si la cuisson n’est pas suffisante. Dès que la pâte feuilletée a gonflé, sortir du four. Ne pas attendre que la peau des pommes devienne noire!

Saupoudrer de sucre glace, et servir tiède avec deux boules de glace à la vanille.